Le patchwork : un art méconnu

Le patchwork : un art méconnu

Le patchwork est encore un art méconnu, car au début il s’agissait d’un façonnage utilitaire confectionné avec des chutes de tissus de récupération. Actuellement, le patchwork est vraiment un art textile. En assemblant ces milliers de petits bouts de tissus, de formes et de couleurs différentes, on peut réaliser de vraies œuvres magnifiques avec de beaux motifs et une très belle association de couleurs comme des fleurs, des formes géométriques, des animaux…

patchwork.jpg

Il existe plusieurs techniques de réalisation du patchwork, consistant par exemple à rendre une impression de profondeur, et certaines œuvres prennent parfois des mois à être réalisées.

Les origines du patchwork

La technique du patchwork remonte il y a très longtemps. On a par exemple découvert en Egypte des pièces de tissus rassemblées en patchwork vieilles du temps des pharaons, et d’autres aussi anciennes en Inde. Toutefois, le patchwork actuel est issu des ouvrages des épouses d’immigrants de la Grande-Bretagne aux Amériques en 19ème siècle. En ces temps là, ces ouvrages étaient destinés au confort des pionniers qui dormaient dehors. Au contact de ces immigrantes anglaises, les femmes amish se sont beaucoup intéressées à cette technique de récupération, étant en parfaite cohérence avec leur mode de vie. D’un tout autre style, le patchwork amish est plutôt sombre, et sont très prisés. En Asie, la technique n’a presque jamais disparu.

Comment choisir son tissu ?

Pour réaliser un patchwork, il faut bien faire attention sur le choix de son tissu aussi bien sur la qualité que sur les couleurs et les motifs, car le rendu final en dépendra. Opter pour des tissus en coton de bonne qualité, comme les cotons au tissage serré.

tissage-serre.jpg

Eviter les mélanges de coton et polyester qui se bouloche très vite. Ne pas choisir son tissu pour des ouvrages à être lavés souvent. Puis, faire des essais d’ensemble pour les différents morceaux.